Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)
ALF
Cadre institutionnel
Et encore...
Traduisons le franglais !
 ↑  
Lettres de protestation
 ↑  
La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  
Réseaux sociaux
Nouvelles
nouvelles2014/france-humanisme.jpgLangues régionales : France Humanisme aux députés - par MF_Bechtel le 24/01/2014 - 12:54

Langues régionales : Lettre de France Humanisme aux députés

Lettre-circulaire à Mesdames et Messieurs les députés

Madame, Monsieur,

Cédant à l’intimidation, une trentaine de députés socialistes et trois douzaines de députés étiquetés PRG ou UMP proposent la ratification de la charte des langues régionales.

Imposée par l’extrême-droite austro-allemande, cette charte menace gravement ce qu’il reste de l’identité française. Si elle profite à la puissance allemande (7 des 24 pays l’ayant ratifié intronisent ainsi l’allemand au rang de langue protégée), si elle ne saurait en rien nuire à l’hégémonie linguistique anglo-ricaine, on comprend assez comment elle participera à l’accélération du démantèlement en cours de la langue française.

Cette certitude a été justement dénoncée, et par le Conseil constitutionnel, et par le Conseil d’État. Les méprisants lazzis * des pétitionnaires socialistes à l’égard de ces deux autorités soulignent assez la nudité de leurs arguments. Pour ne garder qu’un exemple, quelle ignorance (ou est-ce de la mauvaise foi) de la réalité permet d’appeler à la rescousse l’exemple suisse ? Notre voisin pratique, de fait, deux langues principales : l’allemand et … l’anglo-ricain !

- Aux parlementaires d’origine corse et bretonne, qui fournissent le gros des pétitionnaires, nous dédions cette banderole, tendue durant le passage du Tour de France par ceux qui manipulent les "régionalistes".

corsica-libera.jpg

- A l’ensemble des naïfs tentés par l’aventure libertaire, nous dédions ce texte de Patrick Le Lay, VRP du Coca-cola sur les ondes de TF1, créateur de Télé Breizh, confié en 2013 au magazine "Breton" "Je suis profondément indépendantiste. Je pense que la France est un pays qui ne fonctionne pas. La nation française est un concept qui est faux. C’est un mythe auquel se raccroche un pouvoir centralisé

En 2005, Patrick Le Lay affirmait dans ce même magazine "ne pas se sentir Français mais Breton" et accusait la France de “génocide culturel de la langue bretonne”.

Madame, Monsieur, ne perdez votre temps – et donc notre argent – dans un combat ruineux pour notre identité. Droit à ne pas parler français"

Si vous voulez œuvrer utilement à la défense de notre identité commune, suivez la – paradoxale- recommandation relevée dans l’adresse du groupe UMP susmentionné : "La ratification de la charte s’inscrit également dans la logique du Traité de Lisbonne, dont l’article 3 dispose que l’Union "respecte la richesse de sa diversité culturelle et linguistique et veille à la sauvegarde et au développement du patrimoine culturelle européen". La diversité linguistique de l’Europe – et d’ailleurs du monde- est taillée en pièce par la monolangue anglo-ricaine. Supposée l’une des langues de travail de base dans les grandes structures – ONU, Europe, Jeux Olympiques etc. – le français est réduit à la portion congrue, sans que jamais aucun "responsable" - dont vous êtes – ne lève le petit doigt. L’usage même de notre langue par nos ressortissants se voit mis au piquet par un raz-de-marée anglo-ricain. Les structures à participation d’État courent en première ligne pour introduire le cheval de Troie anglo-ricain (voir par exemple TOUS les noms des nouveaux services ou produits de firmes telles Air France, la SNCF, Orange, Renault…). Quant aux chaînes télé d’État – concédées ou non – l’immense majorité de leurs programmes se prosterne devant la colonisation anglo-ricaine de (feu ?) notre civilisation.

La loi du 4 aout 1994 – dite loi Toubon – ne trouve plus personne pour la défendre. A cet égard, voici la réponse éclairante faite le 16 octobre 2012 par une ministre de la culture (sur ce chapitre, simplement aussi déficiente que tous ses récents prédécesseurs) à propos du respect de la loi. Évoquant les dispositions de l’article 4 de ladite loi la ministre insiste sur l’obligation pour les messages publicitaires, lorsqu’ils utilisent une langue étrangère, de recourir à une traduction française “aussi lisible, audible ou intelligible que la présentation en langue étrangère”.

"Relancée" concrètement à propos de la publicité Peugeot ci-dessous publiée notamment dans l’hebdo "Le Point", elle répondait au même député (JO 19 mars 2013) “une similitude des deux présentations et un parallélisme des modes d'expression entre les deux versions ne sont pas exigés”. En l'occurrence, la traduction française figurait en caractère cent fois inférieurs au texte anglo-ricain.

Ce reniement sans scrupule décrit assez le naufrage annoncé **.

Pour conclure, au lieu de vous perdre à prétendre créer des droits inutiles (L’exposé des motifs PS annonce in fine… que la ratification de la charte ne changera quasiment rien à l’usage actuel !), nous vous demandons d’avoir – il serait temps – le courage de vous pencher sur le corps si malade de la langue française, censée (encore) lien fondamental de l’identité nationale.

Et déjà en suggérant à votre groupe la demande création d’une commission d’enquête sur l’état de la langue française.

alan-stivell.jpg

Annonce en tête du site Internet du chantre de la bretonitude. Vive la diversité, du moment qu’elle installe le mono-usage de l’anglo-ricain !

* Conseil d’État et Conseil constitutionnel sont accusés de "incohérence et intolérance", leur décision de " inconsistante, partiale et irrationnelle"

** Dans sa réponse, la ministre tentait d’exonérer la DGCCRF et son refus d’agir, en reprenant à son compte un argumentaire faisant litière de la loi. Était en effet invoquée une jurisprudence européenne censée dispenser un message de la langue vernaculaire, dès lors que le message est rédigé “dans une langue facilement compréhensible par le consommateur français”.

La ministre cautionne ainsi le viol manifeste de l’esprit comme de la lettre de la loi du 4 août outrage également l’article 2 de la constitution de notre République ; elle n’attend pas des citoyens français qu’ils s’obligent à comprendre une autre langue que la langue française

peugeot-lets-your-body.jpg

France Humanisme - 227 boulevard des Cigales - 13600 La Ciotat
tél : 04 42 84 40 14 - france-humanisme@laposte.net


Rechercher
Rechercher
D'autres le disent aussi !
2009-2012

LesObservateurs Franglais, ce fléau contemporain

L. Leylekian – Chr. Boghos Do you speak européen?

Michèle Delaunay Le français est une langue africaine

France catholique Langue française malmenée

TV5 Monde Anglais au travail : abus dangereux

Agoravox Épinal : enfin le procès du tout-anglais ?

Sud Ouest : Le shopping, c'est en anglais

Rue 89 : Targeter, value, input : la novlangue d’HEC

Journal de Montréal "Ils sont crazy ces Français !"

Bruno Dewaele (La Voix du Nord) "Langue de la République ?"

A.Fr.Av : Langue française et anglicisation, sujets tabous !

Claude Hagège (L'Express) : Imposer sa langue, c'est imposer sa pensée

A.Fr.Av : Nicolas Sarkozy veut faire de la France un pays bilingue

Xavier Combe (France Culture) Comment résister à l'invasion du globish ?

Impératif français Anglais intensif au primaire: appel à la mobilisation citoyenne

Dominique Gallet (Marianne2) Langues : le tout anglais recule partout sauf à Paris

Figaro Écoles d'ingénieurs : la France séduit l'étranger

Marc Favre d'Échallens (Échos) : La souveraineté ne se partage pas : monnaie, langue, État

F. Taillandier(L'Humanité) La langue française doit faire des progrès

Benoît Duteurtre (Marianne) 5 ans de sarkozysme ont massacré le réseau culturel français

Le maire de Québec contre le tout-anglais à Paris

Marianne2 : Quand un général français préconise l'anglais

Chr. Lings : La résistance de la langue française face à l’hégémonie anglo-saxonne

Les Échos : Le FMI victime de son prisme anglo-saxon

Le Devoir : Québec doit s'activer pour protéger la langue

Nouvel Observateur : Les artistes français aiment-ils leur langue maternelle ?

AFRAV : Pour un patriotisme linguistique, plutôt qu'industriel

L'Humanité : La langue de la République est celle de notre liberté de pensée

Le Post : Alerte ! nos élites veulent faire disparaître la langue française !

Hélène Decommer Discri-mination ordinaire dans l'évaluation de la recherche

Krokodilo Un Comité stratégique des langues ?

Marianne Prosélytisme

François Cérésa Les couillons du franglais

Manuel de Dieguez Le naufrage linguistique de l’Europe

Claude Truchot L’enseignement supérieur en anglais véhiculaire

Rue 89 Le haut-le-cœur d'un Québécois face à l'anglicisation de la France

Benoît Duteurte (Marianne) Queer en VO à l'université

Jacques Julliard (Nouv. Obs) La princesse assassinée

Pascal Priestley (TV5 Monde) L'Europe en anglais

Bernard Cerquiglini (Cercle Les Échos) Le français, l’anglais et les autres

Le Temps (Genève) Non à l’aliénation linguistique du "business English"

Observatoire européen du plurilinguisme Mainstream, modèle économique ou hégémonie culturelle

Alain Juppé Confusion intellectuelle

Claude Hagège Une langue créative et universelle

François Taillandier L'avenir s'écrit aussi en français

Marianne La réponse de Jack Dion à Frédéric Martel

Marianne Michel Barnier et son "single market act"

Jean Quatremer
Responsabilité de nos élites dans la déroute de la langue française à Bruxelles

Bernard Gensane L’aliénation linguistique

Agoravox Comment les journalistes propagent clichés et endoctrinement en faveur de l’anglais

Voltaire République Voies de la déculturation à la française

JL Cuisiniez Hégémonie linguistique : pourquoi il faut résister

Enc. Francophonie Fatigue linguistique de la France

Aujourd'hui la Chine Télés chinoises interdites d'abréviations anglophones

Robert Charlebois (Figaro) Coup de gueule !

J. Quatremer (Libération) L'Union dont "l'espéranto" est l'anglais

Nicolas Dupont-Aignan Vive la Francophonie !

Claude Hagège : Identité nationale et langue française

Marianne : En Allemagne, le tribunal passe à l'english

La Provence : Le français file-t-il à l'anglaise pour satisfaire les touristes

Barroso, escroc linguistique !

Le Post : Le ridicule pour tuer les anglicismes

Yves Montenay (Le Monde) : Dieu est multilingue

Le Conseil Constitutionnel : pour le multilinguisme

Pr Chesney : Conséquences de l’anglais en économie et en gestion à l’Université

République ! : France Info carpette anglaise ?

Dolores Blanco Rodas : 10 bonnes raisons d'apprendre le français

JP Raffarin : Coup de gueule à Bruxelles

OEP : Faut-il parler anglais pour être européen ?

Le Monde A Bruxelles, le français file à l'anglaise

Agoravox (patrickk) Identité nationale : le vrai problème= l’américanisation

Michel Mourlet Perdre sa langue, c’est perdre son âme

P. Kaplanian Voici relancé le débat sur l’identité nationale !

CFE-CGC Il faut respecter l'identité nationale

Jacques Attali Le génie du français

Marianne Ces enfants et ces jeunes gavés de "globish"

Agoravox : Pour une autre politique des langues : celle de la liberté

Les Échos : Citroën "switche" sa com' sur le mode franglais

OEP : Le tout anglais ne désarme pas à Bruxelles

Michel Serres : Le français doit pourvoir tout dire

Correcteurs du Monde : Soirée colonisée à l'Aquaboulevard


lafauteadiderot.net : La place de la langue française au travail et dans la cité

Courriel : Association pour défendre la langue française

Bruno Dewaele (La Voix du Nord) "De carpette en tapis"

Alex Türk Quelle langue parler au sein des instances européennes ? (Le Figaro)

Le Monde Correction (V. Maurus)

Bernard Cassen Chantons en anglais !

Robert Solé (Le Monde)
By train

Noway Faut-il parler anglais pour être citoyen européen ?

Claude Hagège répond aux internautes de L'Express.fr

Philippe Herlin  : La langue française n’est pas ringarde, même en finance !

L'Alliance Francophone : pour le visa francophone

Satmag :
Neotion = all in english !

du Québec : Le calvaire d'un francophone en France

Robert Solé (Le Monde) French Republic

Abdou Diouf : Revendiquer la langue française

Francis Marmande (Le Monde) : Lourdés en anglais

Bloc-notes de Raoul d'Andrésy

 ↑  
Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net