Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)
ALF
Cadre institutionnel
Et encore...
Traduisons le franglais !
 ↑  
Lettres de protestation
 ↑  
La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  
Réseaux sociaux
Nouvelles
nouvelles/presse.gifNouvelles diverses d'octobre - par MAR le 10/10/2011 - 19:52
Nouvelles diverses d'octobre
Le français, quelle histoire ! un livre de JB Nadeau et J. Barlow [lire ci-dessous]
Juricaf : jurisprudence francophone en ligne des cours suprêmes [lire ci-dessous]
Martine Aubry, fossoyeuse de la République ? (Courriel) (6/10/2011) [lire ci-dessous]
L'Assemblée Nationale poignarde le français : (5/10/2011) [lire ci-dessous]
Ryanair impose l'anglais aux Espagnols [lire ci-dessous]
Abdou DIouf déplore l'abandon du français par les élites de notre pays [suivre le lien]

Le français, quelle histoire ! de Jean-Benoît Nadeau et Julie Barlow (Télémaque, 462 pages, 22 €).

Deux jeunes journaliste canadiens sérieux et de talent, elle anglophone, lui francophone, déjà auteurs de Pas si fous ces Français (Seuil), nous présente une histoire claire, bien documentée, de notre langue. Ils ajoutent à ce que nous savions déjà : d’une part la partie de cette histoire qui se déroule hors de France, avec de bons développements sur l’Amérique du Nord, et d’autre part des anecdotes très intéressantes peu connues avant eux. Leur passion pour le français, sa sauvegarde, son avenir les amène parfois à contourner leur réelle objectivité générale et à présenter les évolutions d’une manière plus favorable qu’elles ne le sont en réalité.

Mais leur appel à ne pas baisser les bras, leur optimisme raisonné et étayé de bons arguments entre purisme et force de vie de la langue, de beaucoup de chiffres, et d’une anthropologie du français, nous encourage fortement à repousser les idées déclinistes qui prolifèrent dans trop de milieux complaisants, surtout en France. Ils concluent sur cette note d’espoir : "Les chapitres les plus fascinants de la grande aventure de la langue française restent encore à écrire". Bon vent ! Et, au féminin : "bonne vente" ! [AS]

Juricaf : la jurisprudence francophone en ligne des cours suprêmes (17 octobre 2011)

L’association des cours judiciaires francophones (Ahjucaf) annonce le lancement officiel, le 17 octobre 2011, de la nouvelle version de Juricaf : une base de données de jurisprudence francophone des Cours suprêmes.
Créée à l’initiative de cinquante cours judiciaires francophones, "Juricaf" donne un accès en ligne gratuit à près de 780 000 décisions judiciaires en français.
Avec une mise à jour quotidienne, "Juricaf" publie, sous leur contrôle, l’intégralité de la jurisprudence de la Cour de cassation de Belgique, de la Cour suprême du Canada, de la Cour de cassation française et du Tribunal fédéral suisse. Cette base de données propose également de nombreuses décisions inédites issues du continent africain (Bénin, Guinée, Madagascar, Maroc, Niger, Sénégal, Tchad) ou traduites en français (Roumanie et République Tchèque).
"Juricaf" est administrée en partenariat avec le laboratoire "Normologie, linguistique et informatique du droit" de l’Université Paris I, avec le soutien de l’OIF.
En savoir plus : www.juricaf.org - www.ahjucaf.org


Martine Aubry, fossoyeuse de la République ?
(6/10/2011) (communiqué du Courriel)
A l’occasion d’un déplacement en Bretagne le 11 septembre dernier, a "préconisé même, là où une langue régionale est pratiquée, son enseignement presque obligatoire sous la forme d'un apprentissage français/langue régionale1." Elle a en outre fait savoir qu’elle comptait en faire une compétence des régions. Cette annonce s’inscrit dans un climat peu favorable à la langue française, la candidate d’Europe-Écologie Les Verts, Eva Joly, ayant fait savoir qu’elle souhaitait s’opposer à "l’hégémonie de la langue française2".

Ces diverses déclarations concernant les langues régionales, dans un contexte où l’anglo-américain s’impose de façon croissante dans tous les domaines de l’existence dans notre pays, laisse craindre une modification de la loi Toubon, et notamment de l’article 2 de la constitution, qui prévoit que "La langue de la République est le français". Cela se traduirait par une déferlante encore plus grande de l’anglo-américain et par une marginalisation du français.

De plus, il faut faire ici quelques rappels :
- lorsque l’on parle du "breton", il faudrait davantage parler de brittonique ; en effet, les bretons parlaient bien davantage le gallo, langue d’oïl ; de quelle langue Martine Aubry parle-t-elle ?

- le brittonique est une langue reconstituée qu’aucun vieux Breton ne comprend ; cela est également le cas de l’occitan, regroupant en son sein le niçois, le provençal que le gascon qui ont bien peu à voir ensemble

En outre, si certains mouvements de défense des langues de France sont de fervents républicains, il n’en va pas nécessairement ainsi : Françoise Morvan3 a démontré la main mise de l’extrême-droite sur les institutions culturelles de Bretagne via certaines de ces associations culturelles.
Enfin, le groupe socialiste du Sénat a déposé une proposition de loi4 tendant à introduire une préférence régionale, en faisant de celles-ci un critère pour les "nominations, mutations et détachements", ce qui fragiliserait encore davantage une république déjà fort affaiblie.

Dans ces conditions, le COURRIEL :
-rappelle son engagement en faveur des rétablissements des horaires de français, de la maternelle à l’Université

-se déclare favorable à l’enseignement des langues régionales, mais pas en langue régionale, et ce uniquement sur la base du volontariat.

-appelle à la défense intransigeante de la République une et indivisible organisée sur la base des départements […]

Le Bureau du COURRIEL
6 octobre 2011

1 http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Langue-bretonne-Martine-Aubry-au-creneau-_8619-1996256_actu.Htm
2 www.xn--lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article520
3 Françoise Morvan, Le Monde comme si : nationalisme et dérive identitaire en Bretagne, Actes Sud
4 www.senat.fr/leg/ppl10-213.html


L'Assemblée Nationale poignarde le français : (5/10/2011)
Les députés veulent supprimer l'obligation de traduction de la documentation dans l'aviation.
Pourquoi ne pas l'étendre ensuite à tous les domaines? Il n'y a pas de petit profit pour les entreprises mais beaucoup de droits en moins pour les salariés. [Courriel]
http://www.assemblee-nationale.fr/13/rapports/r3787-tI.asp#P3353_999005 (Article 72 ter)

Ryanair impose l'anglais aux Espagnols Ryanair exige de ses passagers des documents médicaux en anglais. Ou comment les États se transforment petit à petit en colonies anglo-saxonnes.

Madrid, 13 sept 2011 (AFP)

Les femmes enceintes doivent présenter un certificat médical "rédigé en anglais" même pour les vols intérieurs en Espagne, a assuré mardi le président de la compagnie à bas coûts Ryanair, Michael O'Leary, malgré les protestations d'une association de consommateurs.

Ryanair exige des femmes enceintes de plus de 28 semaines un certificat médical rédigé en anglais, et qui pourra être "téléchargé sur internet", a déclaré M. O'Leary au cours d'une conférence de presse à Madrid.

Cette demande suscite des critiques en Espagne où l'association de consommateurs Facua a exigé vendredi que la compagnie irlandaise indemnise des femmes enceintes qui n'ont récemment pas pu embarquer sur leurs vols parce qu'elles ne disposaient pas de certificat en anglais.

"Nous avons pris connaissance de cet incident il y a une ou deux semaines. Nous allons mettre un formulaire en ligne, que les médecins pourront télécharger et signer pour les remettre aux passagères", a déclaré M. O'Leary, assurant que la "sécurité de la mère et de l'enfant" passaient avant tout.
Mais Facua menace de porter plainte contre cette exigence, estimant qu'il s'agit d'une "clause abusive" puisqu'elle "exige que l'on présente un document dans une langue qui n'est pas officielle dans l'État" espagnol, selon un communiqué.

Ryanair a transporté de janvier à juillet plus de passagers (19, 6 millions) en Espagne que la compagnie espagnole Iberia (14, 6 millions), selon les chiffres de l'organisme de gestion des aéroports espagnols Aena.

Avec une hausse de 5, 5 millions du nombre de passagers (+ 39%) pendant les sept premiers mois de l'année par rapport à la même période de 2010, Ryanair a contribué à hauteur de 65% à l'augmentation du trafic aérien en Espagne au cours de cette période, a souligné M. O'Leary.
Forte de ce statut de numéro un dans une Espagne en pleine crise économique, la compagnie estime pouvoir imposer ses règles, même sur les points les plus contestés en Espagne, selon son président.

Elle a ainsi menacé de ne plus desservir les aéroports n'accèdant pas aux demandes de la compagnie.

Ryanair proteste notamment contre l'utilisation de passerelles pour la descente des passagers, qui ralentissent, selon elle, l'évacuation des voyageurs.


Rechercher
Rechercher
D'autres le disent aussi !
2009-2012

LesObservateurs Franglais, ce fléau contemporain

L. Leylekian – Chr. Boghos Do you speak européen?

Michèle Delaunay Le français est une langue africaine

France catholique Langue française malmenée

TV5 Monde Anglais au travail : abus dangereux

Agoravox Épinal : enfin le procès du tout-anglais ?

Sud Ouest : Le shopping, c'est en anglais

Rue 89 : Targeter, value, input : la novlangue d’HEC

Journal de Montréal "Ils sont crazy ces Français !"

Bruno Dewaele (La Voix du Nord) "Langue de la République ?"

A.Fr.Av : Langue française et anglicisation, sujets tabous !

Claude Hagège (L'Express) : Imposer sa langue, c'est imposer sa pensée

A.Fr.Av : Nicolas Sarkozy veut faire de la France un pays bilingue

Xavier Combe (France Culture) Comment résister à l'invasion du globish ?

Impératif français Anglais intensif au primaire: appel à la mobilisation citoyenne

Dominique Gallet (Marianne2) Langues : le tout anglais recule partout sauf à Paris

Figaro Écoles d'ingénieurs : la France séduit l'étranger

Marc Favre d'Échallens (Échos) : La souveraineté ne se partage pas : monnaie, langue, État

F. Taillandier(L'Humanité) La langue française doit faire des progrès

Benoît Duteurtre (Marianne) 5 ans de sarkozysme ont massacré le réseau culturel français

Le maire de Québec contre le tout-anglais à Paris

Marianne2 : Quand un général français préconise l'anglais

Chr. Lings : La résistance de la langue française face à l’hégémonie anglo-saxonne

Les Échos : Le FMI victime de son prisme anglo-saxon

Le Devoir : Québec doit s'activer pour protéger la langue

Nouvel Observateur : Les artistes français aiment-ils leur langue maternelle ?

AFRAV : Pour un patriotisme linguistique, plutôt qu'industriel

L'Humanité : La langue de la République est celle de notre liberté de pensée

Le Post : Alerte ! nos élites veulent faire disparaître la langue française !

Hélène Decommer Discri-mination ordinaire dans l'évaluation de la recherche

Krokodilo Un Comité stratégique des langues ?

Marianne Prosélytisme

François Cérésa Les couillons du franglais

Manuel de Dieguez Le naufrage linguistique de l’Europe

Claude Truchot L’enseignement supérieur en anglais véhiculaire

Rue 89 Le haut-le-cœur d'un Québécois face à l'anglicisation de la France

Benoît Duteurte (Marianne) Queer en VO à l'université

Jacques Julliard (Nouv. Obs) La princesse assassinée

Pascal Priestley (TV5 Monde) L'Europe en anglais

Bernard Cerquiglini (Cercle Les Échos) Le français, l’anglais et les autres

Le Temps (Genève) Non à l’aliénation linguistique du "business English"

Observatoire européen du plurilinguisme Mainstream, modèle économique ou hégémonie culturelle

Alain Juppé Confusion intellectuelle

Claude Hagège Une langue créative et universelle

François Taillandier L'avenir s'écrit aussi en français

Marianne La réponse de Jack Dion à Frédéric Martel

Marianne Michel Barnier et son "single market act"

Jean Quatremer
Responsabilité de nos élites dans la déroute de la langue française à Bruxelles

Bernard Gensane L’aliénation linguistique

Agoravox Comment les journalistes propagent clichés et endoctrinement en faveur de l’anglais

Voltaire République Voies de la déculturation à la française

JL Cuisiniez Hégémonie linguistique : pourquoi il faut résister

Enc. Francophonie Fatigue linguistique de la France

Aujourd'hui la Chine Télés chinoises interdites d'abréviations anglophones

Robert Charlebois (Figaro) Coup de gueule !

J. Quatremer (Libération) L'Union dont "l'espéranto" est l'anglais

Nicolas Dupont-Aignan Vive la Francophonie !

Claude Hagège : Identité nationale et langue française

Marianne : En Allemagne, le tribunal passe à l'english

La Provence : Le français file-t-il à l'anglaise pour satisfaire les touristes

Barroso, escroc linguistique !

Le Post : Le ridicule pour tuer les anglicismes

Yves Montenay (Le Monde) : Dieu est multilingue

Le Conseil Constitutionnel : pour le multilinguisme

Pr Chesney : Conséquences de l’anglais en économie et en gestion à l’Université

République ! : France Info carpette anglaise ?

Dolores Blanco Rodas : 10 bonnes raisons d'apprendre le français

JP Raffarin : Coup de gueule à Bruxelles

OEP : Faut-il parler anglais pour être européen ?

Le Monde A Bruxelles, le français file à l'anglaise

Agoravox (patrickk) Identité nationale : le vrai problème= l’américanisation

Michel Mourlet Perdre sa langue, c’est perdre son âme

P. Kaplanian Voici relancé le débat sur l’identité nationale !

CFE-CGC Il faut respecter l'identité nationale

Jacques Attali Le génie du français

Marianne Ces enfants et ces jeunes gavés de "globish"

Agoravox : Pour une autre politique des langues : celle de la liberté

Les Échos : Citroën "switche" sa com' sur le mode franglais

OEP : Le tout anglais ne désarme pas à Bruxelles

Michel Serres : Le français doit pourvoir tout dire

Correcteurs du Monde : Soirée colonisée à l'Aquaboulevard


lafauteadiderot.net : La place de la langue française au travail et dans la cité

Courriel : Association pour défendre la langue française

Bruno Dewaele (La Voix du Nord) "De carpette en tapis"

Alex Türk Quelle langue parler au sein des instances européennes ? (Le Figaro)

Le Monde Correction (V. Maurus)

Bernard Cassen Chantons en anglais !

Robert Solé (Le Monde)
By train

Noway Faut-il parler anglais pour être citoyen européen ?

Claude Hagège répond aux internautes de L'Express.fr

Philippe Herlin  : La langue française n’est pas ringarde, même en finance !

L'Alliance Francophone : pour le visa francophone

Satmag :
Neotion = all in english !

du Québec : Le calvaire d'un francophone en France

Robert Solé (Le Monde) French Republic

Abdou Diouf : Revendiquer la langue française

Francis Marmande (Le Monde) : Lourdés en anglais

Bloc-notes de Raoul d'Andrésy

 ↑  
Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net